Productif, improductif – 1

24 octobre 2018

Procrastiner, d’accord – qui ne remet pas à demain de temps en temps ce qui l’emmerde aujourd’hui ? -, mais cessons de jeter l’opprobre sur ceux qui le font franchement, honnêtement, frontalement : en glandant. Les autres, dont je suis (dont j’ai fini par faire partie par la force des choses, pour être plus exact), sont actifs, trouvent toujours à faire pour ne pas faire ce qui peut attendre mais qui est bien plus important…

À l’heure des préparatifs pour mon départ, je ne peux que constater – par l’écriture même de ces quelques lignes – cette lâcheté productive qui m’habite (tout en cherchant le salut dans un visionnage de film quasi quotidien).