Souvenirs – 2

20 octobre 2017

Il m’avait enjoint, le maraîcher, pour ce premier essai au volant d’un tracteur, à rouler illico en troisième. Il a dû avoir peur, lui aussi, quand j’ai failli emboutir une de ses serres à bord de l’engin que je ne maîtrisais pas. Moi, sacrément échaudé, je n’ai plus touché de tracteur avant plusieurs années et en garde une crainte pas complètement infondée – surtout sur les terrains pentus du coin. C’est un souvenir du job d’été de mes 19 ans, en Bretagne, et c’est à l’occasion de ce séjour également que j’ai commencé à réagir aux plants de tomates. Si j’en crois mon homéopathe – qui évoquait ça il y a quelque temps lors d’une de ses sempiternelles explications digressives -, une allergie se déclenche à l’occasion d’un fort stress, et notre organisme en état d’alerte cherche un coupable dans son environnement (comme – tiens ! – un pollen qui passe par là) et le prend en grippe. Jusqu’à se mettre dans tous ses états lorsqu’il le rencontre de nouveau. Moralité : peur de l’accident (et colère contre le paysan) + taille probable de plants de tomates ce jour-là = cas unique d’allergie ? Ouvriers agricoles stressés de tous pays, témoignez-moi de votre expérience !