Motifs d’émotion – 3

6 juin 2017

Maudites soient ces journées, où devant la multiplicité des tâches à accomplir, l’on ne sait se décider, l’on n’en accomplit finalement aucune, ou aucune des plus urgentes, ou qu’à moitié, et avec le sentiment pesant qu’on fait sans doute le mauvais choix, ou que quoi qu’on ait fait comme choix ç’eût été le mauvais, puisque tout le reste prend du retard, et que même si tout le reste n’est pas nécessairement urgent, il le sera prochainement, quand d’autres tâches s’additionneront dans le calendrier…

Maudites soient ces journées-là, où un brouillard épais trouble mes pensées et altère mon discernement des plaisirs simples de tous les instants (le jeune pois qui croque sous la dent, la douce brise qui caresse, les couleurs de cette araignée, le signe de vie d’un ami…) à même de me faire aimer la vie durablement.