Avec les bêtes – 4

6 juin 2017

Elles ne mettent pas toujours du leur pour me satisfaire, les bêtes. Soyons clairs, en vérité elles n’en mettent jamais, ni d’ailleurs pour me déplaire, mais il y a des jours où vraiment on pourrait le croire. Des jours où, lassé des sit-in devant une pâtée trop sèche, des crises de bêlements incompréhensibles, des virées dans le compost des toilettes sèches et du blocage de la porte à coups de gratouillis de terre intempestifs, je n’ai qu’envie de crier à ces outrecuidant-e-s : adieu poules, chatte, moutons !

Avec les bêtes – 3

27 mai 2017

Sur les feuilles des plants de patates, s’accouplent les doryphores. Dans le tonneau de l’eau d’arrosage de la pépinière, les grenouilles copulent. Et combien d’autres encore sous cette pierre, derrière cette feuille, dans cette cavité ? Et puis nous, paysans d’ici, qui nous disons un couple, au fait, quand est-ce qu’on le fait ? Nous, qui nous sentons amoureux, on attend quoi pour le faire, l’amour ?

Avec les bêtes – 2

3 mai 2017

Il y a quelques animaux qui ont une présence particulière, une beauté plus fascinante que d’autres probablement, et puis cette relative rareté… Ce sont la reinette, la salamandre, l’orvet… On n’imagine pas ne pas les respecter et les protéger. Pourtant ils meurent parfois dans ce coin riche en biodiversité qui leur offre des conditions de vie favorables. Ils meurent ou sont blessés, c’est ainsi, mais quand c’est par le fil de ma débroussailleuse que ça arrive, je dois reconnaître que la sensation d’amertume est forte.

Avec les bêtes – 1

28 avril 2017

S’il faut appeler un chat un chat, comment désigne-t-on la sale bête qui rôde autour de la maison, et profite de la moindre brèche pour entrer bouffer tout ce qu’il peut trouver (jusqu’à une éponge), casser tout ce qu’il faut pour y accéder, finir vautré sur un lit comme s’il était chez lui, comme s’il avait déjà eu (et donc perdu) un chez-lui ?

Un pauvre malheureux.